Ecornage veau, comment limiter le stress des animaux?

ecornage veau, simple et indispensable

Selon les experts, l’écornage veau peut être plus ou moins simple en fonction des éleveurs et des bêtes à traiter. Il est tout à fait possible de limiter le stress de l’animal et donc aussi sa douleur pendant la procédure avec les bonnes pratiques. Mais quelles sont-elles ? Comment faire ? Quels sont les accessions à utiliser ? Voici quelques réponses !

Procéder le plus tôt possible

Pour limiter notamment le stress des animaux pendant un écornage, il est conseillé de procéder le plus tôt possible. En moyenne, les éleveurs attendent les 2 à 4 semaines pour un écornage veau. Pourtant, à cet âge, le bourgeon aura déjà tout le temps de se fixer sur le crâne de celui-ci. Ce qui rend la démarche un peu plus compliquée et un peu plus dangereuse.
Il est tout à fait possible de faire un écornage dès le 7e jour de la bête. Le bourgeon ne sera pas encore fixé totalement sur le crâne. Vous n’aurez pas alors besoin d’un écorneur électrique. Un simple écorneur à gaz fera amplement l’affaire. Vous allez procéder à ce que les experts appellent vulgairement « ecornage chimique ». L’avantage ? La plaie se cautérisera mieux et plus rapidement. L’animal aura moins mal.

Les avantages des cages de contention pour veau

Pour un écornage veau plus simple, autant pour vous l’éleveur que pour la bête, vous devez également sécuriser la zone de traitement. Pour ce faire, de nos jours, vous pouvez compter sur les cages de contention de marque. Léger, de taille moyenne et pratique, ces équipements ont en vent en poupe actuellement. Ils s’utilisent aussi bien en intérieur qu’en extérieur, en fonction de vos envies.
Comme son nom l’indique, la cage de contention aide à retenir la bête pendant le traitement de la corne. Vous évitez ainsi les mouvements brusques de l’animal, ce qui pourrait entrainer de graves blessures. Pour information toutefois, cette dernière ne peut contenir qu’une seule bête à la fois. Pour les grosses exploitations, afin d’aller plus vite dans l’ébourgeonnage, il en faudra certainement plusieurs. Heureusement que la cage ne coute qu’une centaine d’euros sur les plateformes dédiées.

Vous transmettez votre stress au veau: attention !

Attention ! Le stress de l’animal peut aussi être communiqué par l’éleveur. Certes, l’écornage veau est une pratique relativement facile. Elle s’ouvre aux débutants. Mais si vous avez peur de vous lancer, confier la chose à des experts : des soigneurs par exemple ou votre vétérinaire. Le but étant de rassurer l’animal.
Selon les recherches en effet, la douleur pendant l’écornage vient en grande majorité au stress. Raison pour laquelle, vous devez pratiquer le plutôt possible alors que les bêtes ne sont pas encore réellement conscient de ce qui leur arrive.
Par ailleurs, avec des experts, les mouvements sont précis. Les plaies sont minimes et se cautériseront plus rapidement et plus simplement. L’écornage par un professionnel présente donc de nombreux avantages, outre que de vous mettre en sécurité pendant l’intervention. Cela vaut largement les tarifs proposés par les prestataires dans leur devis. Comparer les estimations à bon escient pour être sûr de profiter du meilleur rapport qualité-prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *